Posted on Leave a comment

Voici comment nous avons commencé à produire nos tissus en Belgique.

Relocaliser une production de textile belge et écoresponsable : un défi qui demande une mobilisation

Précédemment, nous vous parlions de la naissance de Design for resilience. Du désir de Vanessa de lutter contre les dérives de l’industrie textile en apportant une solution durable.

Mais avant d’en arriver là, Vanessa a dû faire face à pas mal de difficultés ! 🧐

Il y a 10 ans, on ne parlait pas de transition écologique comme on en parle aujourd’hui. 

👉  Peu de gens croyaient en une production de tissus et de vêtements éthiques et en circuit court. Trouver des financements, des partenaires ou des fournisseurs s’est révélé difficile.

Refuser d’endosser le modèle industriel implique de revoir les méthodes de production classiques.
👉  Il a fallu redoubler d’inventivité et de patience pour mettre au point une production sans fibre synthétique et proche du zéro déchet à des prix avantageux pour les consommateurs.
🤝 Dans chaque étape de production, nous veillons à ce que chaque personne travaille dans de bonnes conditions et reçoive un salaire juste et équitable.

Travailler nos matières pour qu’elles correspondent aux usages auxquels nous les destinons (pour la peau du visage ou pour le nettoyage) demande une main d’œuvre spécialisée qui se fait rare en Belgique.

Développement de nos tissus en chanvre. Wallonie, Belgique ©Bettina Genten 2021

Utiliser des matières écologiques (VRAIMENT écologiques 😏), ça a un certain coût.
👉  Des investissements importants ont été réalisés alors que Vanessa sortait à peine des études. Ils ont servi à financer l’achat de fils, la production des premières pièces, la mise sur le marché, la communication, la recherche et le développement de fils éthiques en circuit-court, etc. 

Mais ce n’est pas tout… 

Design for resilience, c’est plus qu’une marque de produits textiles. Derrière la marque, se cache un enjeu bien plus important : la relocalisation d’une filière textile en Belgique. Un projet social, économique et écologique pour lequel nous nous battons au quotidien. (Nous vous en parlerons prochainement !)

“Malgré tout, je ne regrette pas une seule seconde d’avoir fait le choix de l’entrepreneuriat. Quand je regarde en arrière, je suis fière du chemin parcouru. Et par-dessus tout, je suis contente de voir qu’on va enfin dans la bonne direction !”

Vanessa Colignon

Évidemment, il reste encore pas mal de changements à mettre en place pour atteindre une société plus durable, mais nous sommes heureux d’y contribuer à notre façon.

Envie de faire bouger les choses vous aussi ?
📌 Soutenez-nous en offrant un cadeau durable !

Laisser un commentaire